Mes réalisations électroniques

 

Page d'accueil Retour à la page d'accueil

Cette page permet de voir quelques unes de mes réalisations électroniques.

4 réalisations sont disponibles :

- un Espion pour liaison série RS232.
- un Boitier pour récupérer le son sur une liaison péritel et commuter sur l'entrée ou la sortie selon la provenance.
- un Boitier pour commuter 2 péritels en entrée sur une péritel en sortie et sélectionner la bonne entrée selon la provenance.
- un Appareil de surveillance mémorisant l'information reçue pendant environ une heure
- un Switch pour relier 2 lignes téléphoniques avec priorité sur une ligne en appel sortant (d'après le site de VieuxGeo)
- une Autoalimentation de sirène d'alarme
- une Carte d'adaptation pour relier une centrale d'alarme Aritech à un transmetteur téléphonique et un beeper
- un Appareil de détection de portes ouvertes permettant de détecter les portes ouverte sur meubles, réfrigérateur, congélateur et d'en avertir l'utilisateur modifié

Au fur et à mesure des développements, d'autres réalisations apparaîtront.

La plupart des composants électroniques nécessaire à ces applications ont été acheté par correspondance chez Conrad Electronique ou chez Gotronic.

Espion pour liaison RS232
Réalisé en collaboration avec G. GAILLARD et T. MICHAUT.

Principe :
Une liaison série échange des données d'un ordinateur PC ou autres à un périphérique par l'intermédiaire d'une liaison à 9 fils utiles.
Le but ici est de pouvoir récupérer les signaux TX (donnée transmise de l'ordinateur au périphérique) et RX (donnée transmise du périphérique à l'ordinateur) et de les combiner pour les transmettre à un ordinateur dit Espion.

Schéma :
Schéma Espion RS232
Par l'intermédiaire d'un logiciel récupérant les informations comme un terminal (par exemple hyperterminal de Windows ou le logiciel fourni ici) on peut ainsi analyser les données véhiculées.
Le commutateur permet de sélectionner la ligne RX, la ligne TX ou de combiner les 2 lignes RX et TX.

Photo du boitier:
Photo Espion RS232

 

Boitier pour récupérer le son sur la péritel

Principe:
Le principe de cette réalisation est de récupérer  le son sur un cable péritel reliant un périphérique (magnetoscope ou DVD) à un poste de télévision.
Le son est pris sur les lignes sortant de la télévision si le périphérique est éteint ou les lignes entrant vers la télévision si le périphérique force la commutation vers la télévision.
Cela permet de transmettre le son vers la chaine hifi et donc d'avoir le son en stéréo même si la télévision est mono (il faut par contre pour avoir la stéréo que le périphérique (magnétoscope) soit stéréo).

Schéma:
Schéma Boitier Son Péritel

On récupére ici les lignes suivantes sur la péritel :

1 : Ligne son sortant (de la télévision) canal droit.
3 : Ligne son sortant (de la télévision) canal gauche.
2 : Ligne son entrant (vers la télévision) canal droit.
6 : Ligne son entrant (vers la télévision) canal gauche.
4 : Masse
8 : Commutation : +12 V si commutation, masse sinon.

La ligne 8 ne permettant pas de piloter directement un relais, on passe par un transistor. Les led verte et jaune indique l'état :
led verte = on
led jaune = commutation.

L'inverseur TV/MAG permet d'inverser la commutation (branchement coté périphérique ou branchement coté TV). Le commutateur Mono/Stereo permet de sélectionner le mode (en mode mono, on prend le canal droit).

Photo du boitier :
Photo Boitier Son Péritel

 

Boitier pour commuter 2 péritels en entrée sur une péritel en sortie

Principe:
Le principe de cette réalisation est de récupérer  l'entrée sur 2 prises péritels et de retransmettre la bonne entrée sur la sortie.
Le signal est pris par défaut sur l'entrée 1 et est pris sur l'entrée 2 si celle ci force la commutation (ligne 8).
Cela permet de relier 2 périphériques sur un appareil ne disposant que d'une seule entrée.

Schéma:
Schéma Boitier

On récupére ici les lignes suivantes sur la péritel :

2 : Ligne son entrant (vers la télévision) canal droit.
4 : Masse
6 : Ligne son entrant (vers la télévision) canal gauche.
8 : Commutation : +12 V si commutation, masse sinon.
20: Signal video entrant (vers la télévision)

La ligne 8 ne permettant pas de piloter directement un relais, on passe par un transistor.

Photo du boitier :
Photo Boitier

 

Appareil de surveillance

Principe :
Lors de l'usage d'appareil de télésurveillances, il est difficile de vérifier si cette télésurveillance fonctionne. Il est en effet difficile d'être sur le lieu surveillé et en même temps sur le lieu où l'on surveille.
Ce boitier permet de mémoriser pendant environ une heure l'information de détection (donnée par une entrée entre 6 et 12V).

Schéma :
Schema Surveillance
On utilise ici le processeur 74HC4053 qui est une combinaison de 3 relais très économiques au niveau de l'énergie consommée :

Circuit 74HC4053

Réalisation:

Ci dessous vous trouverez 4 vues du circuit.

Vue de dessous Vue de dessous.

L'utilisation de plaques dites "plaques d'essai à bandes" permet d'éviter d'avoir à réaliser soit-même les circuits imprimés et donc il n'est pas nécessaire de disposer du matériel de réalisation de circuits imprimés.

Vue de dessus sans le circuit 74HC4053 Vue de dessus sans le circuit 74HC4053 pour que vous puissiez voir les connexions placées dessous.
Vue de dessus. Vue de dessus.
Vue combinée Vue combinée (par transparence) pour que vous puissiez voir l'emplacement des connexions.

Le commutateur RAZ permet de réinitialiser la surveillance.
Les leds clignotent environ une fois toutes les 10s pour indiquer l'état. Si c'est la led rouge qui s'allume, il y a eu détection (présence de tension aux à l'entrée du régulateur 7806 fournissant la commande 6V). Si c'est la led jaune qui s'allume, il n'y a pas eu de détection dans l'heure précédente.
Une variante permet de monter une résistance de 1kW et un poussoir pour avoir un éclairage temporaire plus fort. (cf 2ème boitier et rajouts en rouge)

Photos des boitiers :
Photo Boitier Veille     Photo Boitier Veille

 

Switch de ligne téléphonique
Réalisé d'après les explications de VieuxGeo sur son site http://goctruc.free.fr.
Je tiens à remercier VieuxGeo pour son aide et sa gentillesse.

Principe :
Lors de la connexion à l'ADSL en dégroupage partiel, on se retrouve souvent avec 2 lignes téléphoniques, une dont l'appel est gratuit mais dont personne ne connait le numéro et une autre (l'ancienne) que tout vos amis connaissent mais dont l'appel sortant est payant.

Vous avez donc 2 solutions,
- Acheter un 2ème téléphone et si vous avez choisi la solution du sans fil vous vous retrouvez avec 2 téléphone à déplacer avec vous
- Trouver ou réaliser un switch de ligne permettant de relier les 2 lignes sur le même téléphone.

J'ai donc choisi la 2ème solution (switch) avec les contraites suivantes :
- La ligne prioritaire d'appel sortant est la ligne gratuite.
- On doit néanmoins pouvoir, par une action simple, commuter sur la ligne payante.
- Le boitier doit commuter assez vite pour transmettre la présentation du numéro sur les 2 lignes.

Après de nombreuses recherches, j'ai trouvé la VieuxGeoBox, la Boxtoo, la Bitelbox, ... mais toutes, sauf la VieuxGeoBox, semblaient avoir le même défaut, elles ne passaient pas la présentation du numéro France Télécom.

Donc, il ne me restait plus qu'une seule solution, réaliser la VieuxGeoBox de VieuxGeo.

Schéma :
Schema Switch

Ce schéma peut être complété avec l'option "répondeur" disponible sur le site de VieuxGeo.

Toutes les informations nécessaires à la réalisation se trouvant sur le site de VieuxGeo (ou ici dans un document pdf créé à partir du site de VieuxGeo), je ne ferai qu'une rapide présentation.

Nomenclature:

Alim Boitier alimentation continu (si possible régulé) 12 Volts.
IC1 NE555 Plus connu, on ne fait pas...
O1 O2 O3 Optocoupleur CNY17 Tout autre opto banal devrait convenir.
RL1 Relais 12 V 2RT  Résistance bobine > 250 ohms (courant max de sortie niveau bas du 555, 50 mA le plus souvent)
SW1 Bouton poussoir
D1-D13 Diodes quelconques 1N... doivent pouvoir supporter 250 V; 0.1 A au moins, ce qui laisse beaucoup de choix
D15 LED Verte - Signale la prise de ligne FBX
D16 LED Rouge - Signale la prise de ligne FT
Z1-Z2 Diodes Zener 3V6; 500 mW
R1 100 k
R2 10 k
R3 100 k
R4 1K
R5 R6 100 ohms
R7 10 k
R8 10 k
C1 100 µF 16V (pour une durée de 11s avant retour FT->Freebox)
ou 220 µF 16V (pour une durée de 24s avant retour FT->Freebox) nouveau
C2 0.1 µF
C3 0.47 µF 400 V
C4 1µF 50 V
C5  C6 1 µF 50 V
Bornier 8 bornes (ou 2*4) pour les lignes et téléphone + 2 ou 4 bornes pour alim
Boite

Réalisation:

Les 6 vues du circuit ainsi que les explications sont toutes extraites du site de VieuxGeo. Elles sont retranscrites ici avec l'accord de l'auteur.
Je n'ai fait que réaliser le montage.

Comme pour les montages précédents, l'utilisation de plaques dites "plaques d'essai à bandes" permet d'éviter d'avoir à réaliser soit-même les circuits imprimés et donc il n'est pas nécessaire de disposer du matériel de réalisation de circuits imprimés.

Vue de dessous plaque 1

Vue de dessous, plaque numéro 1
(d'après  http://goctruc.free.fr/VGBox/Img/Cuivre01.gif )

 

Vue de dessous plaque 2

Vue de dessous, plaque numéro 2
(d'après  http://goctruc.free.fr/VGBox/Img/Cuivre02.gif, puis modifiée pour implant fusible )

 

Implant des composants plaque 1

Vue de dessus, plaque numéro 1 avec implant des composants.
(d'après  http://goctruc.free.fr/VGBox/Img/Implant01.gif )

 

Implant des composants plaque 2

Vue de dessus, plaque numéro 2 avec implant des composants.
(d'après  http://goctruc.free.fr/VGBox/Img/Implant02.gif, puis modifiée pour implant fusible )

 

Vue par transparence plaque 1 avec raccords.

Vue combinée (par transparence), plaque numéro 1 avec implant des composants et raccords.
(d'après  http://goctruc.free.fr/VGBox/Img/Raccord01.gif )

Interconnecter les points de même nom sur les 2 plaques: A, B, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N.
Les points C et D vont à la LED rouge (C = anode).

 

Vue par transparence plaque 2 avec raccords.

Vue combinée (par transparence), plaque numéro 2 avec implant des composants et raccords.
(d'après  http://goctruc.free.fr/VGBox/Img/Raccord02.gif, puis modifiée pour implant fusible )

Interconnecter les points de même nom sur les 2 plaques: A, B, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N.
Les points P et Q vont à la LED verte (P = anode).
Les points R et S vont au poussoir "Communication via FT".
Les point Tet U vont au commutateur Répondeur / Modem.

Le poussoir "communication via FT" permet de forcer un appel sur la ligne payante (France Telecom).
La led verte indique une communication par Freebox. La led rouge indique une communication par France Telecom.
Le commutateur "Répondeur / Modem" est utilisé avec  l'option "répondeur" disponible sur le site de VieuxGeo.
Personnellement je ne l'ai pas cablé.

Photos du boitier :
    Photo VieuxGeoBox    Photo Intérieur

 

Auto alimentation d'une sirène d'alarme

Principe :
Afin de rendre une sirène d'alarme moins vulnérable à une coupure de cable, il est souvent nécessaire de mettre une sirène autoalimentée. Or, une sirène autoalimentée coûte cher.
Ce schéma permet de réaliser à moindre coût une auto-alimentation à intégrer dans une sirène non autoalimentée.

Schéma :
Schema du circuit

Réalisation:
Vue du circuit

- AL est la connexion + de la sirène.
- 12V est la connexion + de la commande.
- La tension 9V sera obtenue à l'aide d'une batterie rechargeable au format d'une pile 9V.
- La masse est à relier à la connexion - de la sirène et à la connexion - de la commande.

L'utilisation de plaques dites "plaques d'essai à bandes permet d'éviter d'avoir à réaliser soit-même les circuits imprimés et donc il n'est pas nécessaire de disposer du matériel de réalisation de circuits imprimés.

Photos de l'auto-alimentation :
Photos de l'autoalimentation

Photos de l'auto-alimentation intégrée à l'alarme :
Photo Alarme

 

Carte adaptation centrale Alarme Aritech
vers Transmetteur Téléphonique + Beeper

Principe :
Lors de l'interconnexion de systèmes différents, par exemple entre une centrale Aritech et un transmetteur téléphonique d'une autre marque, il est souvent nécessaire de découpler les informations.
Ce schéma permet de réaliser à moindre coût une interface entre cette centrale et 2 transmetteurs ainsi que de séparer les alimentations par 3 fusibles distincts.

Schéma :
Schema du circuit

Réalisation:
Vue du circuit Vue du circuit avec composants

L'utilisation de plaques dites "plaques d'essai à bandes permet d'éviter d'avoir à réaliser soit-même les circuits imprimés et donc il n'est pas nécessaire de disposer du matériel de réalisation de circuits imprimés.

Photo de la carte :
Photos de la carte
Sur la photo, il s'agit de scotch plastique gris épais permettant d'isoler la plaque et non pas d'aluminium !

 

Appareil de détection de portes ouvertes

Principe :
Il est fréquent qu'on oublie de fermer certaines portes (réfrigérateur, congélateurs voire certains meubles dont les portes s'ouvrent contre les radiateurs).
Afin d'éviter une catastrophe, ce boitier, couplé à des détecteurs de type ILS branchées sur les entrées permet de vous avertir en cas d'oubli.

Schéma :
Circuit Détecteur
On utilise ici le microprocesseur PICAXE qui se programme très simplement en basic et est économique au niveau de l'énergie consommée.
La version 2 du circuit représentée ici contient un condensateur 1000 μF placé aux bornes de l'alimentation du PICAXE car ce microcontroleur déteste les variations de tensions liées à une augmentation de consommation lorsque le buzzer s'allume.

Réalisation:

Ci dessous vous trouverez 3 vues du circuit ainsi que le programme.

Vue de dessous Vue de dessous.

L'utilisation de plaques dites "plaques d'essai à bandes" permet d'éviter d'avoir à réaliser soit-même les circuits imprimés et donc il n'est pas nécessaire de disposer du matériel de réalisation de circuits imprimés.
L'ensemble des vues ci dessous permettent de voir par "transparence" les bandes et tous afin de vous permettre de placer plus facilement les composants

Vue de dessus sans les composants Vue de dessus sans les composants pour que vous puissiez voir les connexions placées dessous.
Vue de dessus. Vue de dessus avec les composants.
Vue de dessus. Programme du PICAXE 08M2.

Photos du boitier :
Photo Boitier Fermé     Photo Boitier Ouvert

Ces photos ne contiennent pas le condensateur 1000 μF rajouté sur la version 2 du circuit.